Arabyzantina medica

Arabyzantina medica est un carnet de recherche qui explore la réception de la médecine arabe à Byzance, à travers l’étude d’un mouvement de traduction. Entre le VIIIe et le Xe siècle, sous la dynastie abbasside, les textes médicaux anciens d’Hippocrate, Dioscoride ou Galien ont été traduits en arabe à Bagdad. À ce vaste phénomène bien connu de traduction gréco-arabe a succédé, dès le XIe siècle, un mouvement antagonique de traduction des textes médicaux arabes et persans en grec byzantin.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Antoine Pietrobelli (19 février 2014). Arabyzantina medica. Arabyzantina medica. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ah8p


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.