Arabyzantina medica

Arabyzantina medica est un carnet de recherche qui explore la réception de la médecine arabe à Byzance, à travers l’étude d’un mouvement de traduction. Entre le VIIIe et le Xe siècle, sous la dynastie abbasside, les textes médicaux anciens d’Hippocrate, Dioscoride ou Galien ont été traduits en arabe à Bagdad. À ce vaste phénomène bien connu de traduction gréco-arabe a succédé, dès le XIe siècle, un mouvement antagonique de traduction des textes médicaux arabes et persans en grec byzantin.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.